événements

Tous les mois, des soirées spéciales et des avant-premières en présence de réalisateurs, acteurs et personnalités du cinéma.

Cliquer sur les dates pour acheter des billets en ligne.
Toutes les informations sur live.cinematheque.ch


dogman

Avant-première: Dogman

Mercredi 19 septembre à 20h

v.o. s-t fr.
France, Italie, 2018 - durée: 1h42'
âge légal: 16 - âge suggéré: 16

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   12.-

mercredi 19 / 20:00

 

De Matteo Garrone
Avec Marcello Fonte, Edoardo Pesce, Alida Baldari Calabria

Prix d’interprétation au dernier Festival de Cannes, Marcello Fonte sera sur la scène du Capitole le 19 septembre à 20h pour présenter en primeur Dogman du cinéaste transalpin Matteo Garrone. Un puissant drame qui confine à la fable dans une Italie du Sud décadente.

En présence de l’acteur Marcello Fonte
Dans une banlieue déshéritée, Marcello, discret toiletteur pour chiens apprécié de tous, voit revenir de prison son ami Simoncino, un ancien boxeur accro à la cocaïne qui, très vite, rackette et brutalise le quartier. Peu à peu, Marcello se laisse entraîner malgré lui dans une spirale criminelle…
«A travers cette relation qui prendra une forme sadomasochiste, c’est une Italie moribonde et froide – magistralement bien filmée – que dessine Matteo Garrone. (…) Un enfer presque fantastique de béton écaillé, de vide et de rouille, privé des combats idéologiques et du maillage social d’hier, où ne subsistent que les rapports de force» (Cécile Mury, Télérama, 2018).
Marcello Fonte livre une performance remarquable qui lui a valu le Prix d’interprétation masculine au dernier Festival de Cannes.


lesdames

Avant-première: Les dames

Mardi 25 septembre à 20h

en français
Suisse, 2018 - durée: 1h21'
âge légal: 16 - âge suggéré: 16

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   12.-

mardi 25 / 20:00

 

Documentaire de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond

Les réalisatrices Stéphanie Chuat et Véronique Reymond viendront présenter leur premier long métrage au Capitole, après une avant-première mondiale au festival Visions du Réel début 2018.

En présence de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond
Elles sont célibataires, veuves ou divorcées, elles ont eu des enfants, des maris, un travail, elles ont une vie derrière elles, mais surtout une vie à venir… Les Dames, sélectionné au dernier festival Visions du Réel, ouvre la porte sur l’intimité de cinq sexagénaires qui mènent au jour le jour un discret combat contre la solitude. L’une remplit ses journées d’activités, l’autre se remet de la perte de son mari, certaines se ressourcent dans la nature.
«Bien que les hommes aient déserté leur paysage affectif, elles ont appris à user d’autres moyens pour que chaque jour apporte son lot de petits bonheurs. Mais elles rêvent encore d’amour, à demi-mot. Parce que c’est la vie. On aime et on a envie d’être aimé, jusqu’au bout. C’est ce que notre documentaire se propose d’explorer» (Stéphanie Chuat et Véronique Reymond).


visagesvillages

Visages Villages

Mercredi 3 octobre à 20h

En français
France, 2017 - durée: 1h29'
âge légal: 6 - âge suggéré: 10

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   10.-

mercredi 3 / 20:00

 

De Agnès Varda et JR

Associée à PLATEFORME 10, la Cinémathèque suisse poursuit un voyage à travers l’histoire du cinéma et autour de vies d’artistes. Dès octobre, une séance est consacrée chaque mois à un artiste et à son travail. Le premier à l’honneur est le photographe JR dans le documentaire Visages Villages qu’il a coréalisé avec Agnès Varda et qui est projeté au Capitole le 3 octobre à 20h.

Quand Agnès Varda et JR se rencontrent en 2015, ils ont aussitôt envie de travailler ensemble, de tourner un film en France, loin des villes. Au hasard des rencontres ou de projets préparés, ils vont vers les autres, les écoutent, les photographient et parfois les affichent. Le film raconte aussi leur amitié durant le tournage, entre surprises et taquineries. «La beauté du film tient au fait qu’il fonctionne comme une mémoire active, Varda ne cessant de puiser dans son passé de photographe ou dans ses archives filmées pour éclairer le présent. Au bout du chemin, quelque part dans le canton de Vaud, se niche pourtant un souvenir plus ingrat que les autres, aux retombées véritablement bouleversantes,mais qui ne disqualifie en rien le plaisir de partir sans bagage à l’aventure» (Mathieu Macheret, Le Monde, 2017).


lifeofbrian

Monty Python’s Life of Brian

Vendredi 5 octobre à 21h

v.o. s-t fr./all.
Grande-Bretagne, 1979 - durée: 1h34'
âge légal: 12 - âge suggéré: 12

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   10.-

vendredi 5 / 21:00

 

De Terry Jones
Avec John Cleese, Graham Chapman, Eric Idle

Le 5 octobre à 21h, Monty Python’s Life of Brian (La Vie de Brian) est projeté au Capitole en 35mm. Un film réalisé en 1979 qui compte autant de scènes cultes que hilarantes. Après Monty Python and the Holy Grail (1975) et avant Monty Python’s The Meaning of Life (1983), cette relecture iconoclaste et délurée des Evangiles par les Monty Python est une farce pleine de santé qui prend pour cibles la bêtise et le fanatisme sous toutes leurs formes. Les célèbres comiques britanniques (John Cleese, Eric Idle, Michael Palin, Graham Chapman, Terry Jones et Terry Gilliam) jouent quasiment tous les rôles. Soit une quarantaine…

Brian, fils de Mandy, naît en Galilée le 25 décembre de l’an 0 dans la «crèche d’à côté». Pris pour le Messie par trois rois mages de passage, il est condamné à mener une existence lourde de conséquences… Produit par l’ex-Beatles George Harrison, Life of Brian culmine au sommet de l’œuvre cinématographique des Monty Python. Avec l’humour sans queue ni tête et l’insolence notable qui les caractérisent, les six membres de la troupe imaginent une série de sketches délirants autour du Nouveau Testament. Ils signent une parodie débridée qui tacle sans retenue le fanatisme en nous rappelant de «toujours prendre la vie du bon côté». Le scandale provoqué par le film fut lui-même parodié, notamment en Suède, où l’affiche du film annonçait «Un film tellement drôle qu’il a été censuré en Norvège». Un incontournable !


ecal

Les films de diplôme de l’ECAL



En français / v.o. s-t. fr.
Suisse, 2018 - durée: 4h27'
âge légal: 16 - âge suggéré: 16

Prix plein:    
Prix réduit*:  
Entrée libre

mardi 9 / 18:30

 

Entrée libre. Séance en présence des réalisateurs et réalisatrices, ainsi que des diplômés en filières Image, Montage et Scénario.

Le Département cinéma de l’ECAL est heureux de s’associer à la Cinémathèque suisse pour cette projection de onze films de diplôme, au niveau Bachelor et Master, réalisés durant l’année académique 2018. La magnifique salle du Capitole accueillera les étudiants et étudiantes, leurs amis, leur famille et tous les curieux à venir découvrir ces courts métrages tournés en Suisse romande, en Suisse alémanique et au Tessin, mais aussi en France et au Japon. Un merci tout particulier à Alain Gomis, Olivier Loustau, Gaëlle Macé, Thierry de Peretti, aux professeurs de l’ECAL, aux comédiens et aux techniciens pour leur précieuse contribution à la réalisation de ces films. Merci également aux maisons de production qui ont eu l’intuition de coproduire certains d’entre eux, ainsi qu’à l’Office fédéral de la culture, à la RTS et à Cinéforom.
Lionel Baier, responsable du Département cinéma de l’ECAL


akadimiaplatonos

Akadimia Platonos



v.o. s-t fr.
Allemagne, Grèce, 2009 - durée: 1h43'
âge légal: 16 - âge suggéré: 16

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   10.-

mercredi 10 / 20:30

 

De Filippos Tsitos
Avec Antonis Kafetzopoulos, Anastasis Kozdine, Titika Sarigoul

Du 8 au 12 octobre 2018, l’événement « Lausanne Méditerranées » invite à la découverte de la Grèce d’aujourd’hui. Rencontres, conférences, débats, cinéma au Capitole, artistes grecs sur les scènes de Vidy ou encore découvertes culinaires, les propositions sont nombreuses pour nous plonger dans la vitalité culturelle et sociétale grecque.

Gérant d’un bureau de tabac à Athènes, Stavros procède tous les jours au même rituel: installé avec ses collègues buralistes dans un état proche de la léthargie, il compte et maudit tous les étrangers qui ont le malheur de passer devant son magasin. Un jour, sa mère, dont la santé mentale vacille, se précipite vers un Albanais qu’elle prétend être son fils. De quoi rendre Stavros malade… Figure de proue de la nouvelle vague de jeunes cinéastes grecs qui se débrouillent depuis une quinzaine d’années pour réaliser à leurs frais des films d’auteur détonants, Filippos Tsitos signe avec Akadimia Platonos une comédie burlesque désabusée sur le racisme ordinaire. Triplement récompensé au Festival de Locarno en 2009, il révèle, au-delà des mœurs de ses concitoyens, l’ennemi qui sommeille en chacun de nous.


*Prix réduit: Étudiant, AVS/AI, chômage, CarteCulture