événements

Tous les mois, des soirées spéciales et des avant-premières en présence de réalisateurs, acteurs et personnalités du cinéma.

Cliquer sur les dates pour acheter des billets en ligne.
Toutes les informations sur live.cinematheque.ch


fannyetalexandre

Fanny et Alexandre

Dimanche 17 février à 17h

v.o. s-t fr.
France, Suède, RFA, 1982 - durée: 3h08'
âge légal: 12 - âge suggéré: 12

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   10.-

 

De Ingmar Bergman
Avec Pernilla Allwin, Bertil Guve, Kristina Adolphson

Pour célébrer le centenaire de la naissance du cinéaste suédois Ingmar Bergman, la Cinémathèque suisse propose une rétrospective de ses films de janvier à avril. Son dernier long métrage de cinéma couronné par quatre oscars, Fanny et Alexandre, est projeté dans une version restaurée et numérisée.

Copie restaurée numérique
Après le décès de leur père au début du XXe siècle, Alexandre et sa petite sœur Fanny s’installent chez le nouveau mari de leur mère, un évêque luthérien. De nature sanguine, ce dernier exerce une emprise tyrannique sur les nouveaux membres de sa famille… Quatre Oscars et un César ont couronné ce conte d’inspiration autobiographique qui condense les thèmes chers à Bergman, comme le questionnement religieux, le rêve ou la mort.
«Pendant longtemps, j’ai cherché un autre titre pour ce film (…). Puis, j’ai compris que c’était ce qui convenait quand je me suis rendu compte que tous les personnages sont comme des enfants. Parfois, ils sont montrés du point de vue de Fanny et d’Alexandre, parfois non. Mais en tout cas, ils sont tous montrés du point de vue de mon enfance» (Ingmar Bergman).


nosferatu

ciné-concert avec l’OCL: NOSFERATU

Dimanche 3 mars à 17h


Allemagne, 1922 - durée: 1h35'
âge légal: 10 - âge suggéré: 14

Prix plein:     20.-
Prix réduit*:   15.-

dimanche 3 / 17:00

 

De Friedrich Wilhelm Murnau
Avec Max Schreck, Alexander Granach, Gustav von Wangenheim

Le dimanche 3 mars au Capitole, les musiciens de l’Orchestre de Chambre de Lausanne (OCL) accompagnent Nosferatu de Friedrich Wilhelm Murnau. Une célèbre adaptation du roman Dracula de Bram Stoker, à la fois poème d’amour métaphysique, et emblème de l’expressionnisme allemand et du cinéma d’horreur dont il est l’un des premiers films du genre.

Accompagné par l’Orchestre de Chambre de Lausanne
Copie restaurée numérique

Londres, vers 1830. Un jeune agent immobilier part dans les Carpates pour une affaire avec un inquiétant comte reclus dans son château… Pour cette adaptation à peine déguisée du roman gothique de Bram Stoker, F. W. Murnau s’empare du style expressionniste avec une perfection rarement égalée. Ce chef-d’œuvre enchanta les surréalistes et personne n’oubliera la silhouette singulière et terrifiante du vampire.


atramwayinjerusalem

Avant-première: A TRAMWAY IN JERUSALEM

Dimanche 17 mars à 17h30

v.o. s-t fr.
France, Israël, 2018 - durée: 2h08'
âge légal: 12 - âge suggéré: 14

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   12.-

dimanche 17 / 17:30

 

De Amos Gitai
Avec Mathieu Amalric, Yaël Abecassis, Pippo Delbono

En présence d’Amos Gitai
A Jérusalem, un tramway traverse plusieurs quartiers d’est en ouest. Amos Gitai enregistre leur variété et leurs différences. Entre fiction et documentaire, cette comédie juxtapose des histoires et situations dans le contexte de la société israélo-palestinienne actuelle et rassemble un panorama de destins individuels qui racontent l’histoire de ce pays et de cette ville.

Séance précédée de la projection du court métrage A Letter to a Friend in Gaza
Quatre acteurs, deux palestiniens et deux israéliens, évoquent les fondements de la crise des relations israélo-palestiniennes, à travers des textes de Mahmoud Darwish, Izhar Smilansky, Emile Habibi et Amira Hass. Et tout cela en hommage à la célèbre lettre écrite par Albert Camus en 1943, qui donne son titre au film.


insulaire

Avant-première: Insulaire

Mardi 12 mars à 20h30

v.o. s-t fr.
Suisse, 2018 - durée: 1h32'
âge légal: 12 - âge suggéré: 14

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   12.-

mardi 12 / 20:30

 

Documentaire de Stéphane Goël

Le documentariste lausannois Stéphane Goël présente son nouveau film, Insulaire, au Capitole le mardi 12 mars. Une immersion parmi la population d’une île du Pacifique qui croise les visions de plusieurs générations se questionnant sur la vie insulaire, leur identité et le partage des ressources.

En présence de Stéphane Goël
le gouverneur d’une minuscule île chilienne, celle-là même qui inspira l’histoire de Robinson Crusoé. Vingt-huit années durant, il multipliera les tentatives pour faire de ce rocher – peuplé alors de quelques dizaines d’insulaires et de milliers de chèvres – son «petit royaume» utopique. Insulaire raconte le parcours de ce mouton noir décidé à rompre avec ses origines et observe le quotidien des actuels habitants de ce paradis perdu, fiers de leurs origines helvétiques et rêvant d’autonomie politique. Cette île est une métaphore, un morceau de Suisse perdue dans l’océan Pacifique.


lapollondegaza

Avant-première: L’Apollon de Gaza

Mardi 26 mars à 20h30

v.o. s-t fr.
Canada, Suisse, 2018 - durée: 1h18'
âge légal: 14 - âge suggéré: 16

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   12.-

mardi 26 / 20:30

 

Documentaire de Nicolas Wadimoff

Sélectionné aux festivals de Locarno et Soleure, L’Apollon de Gaza de Nicolas Wadimoff est projeté au Capitole le mardi 26 mars en sa présence. Un documentaire qui revient sur l’incroyable découverte d’une statue à Gaza nourrissant les plus folles rumeurs, et allant jusqu’à brouiller la frontière entre vérité et mensonge, mythe et réalité.

Projection suivie d’une discussion avec Nicolas Wadimoff
et Jean-Baptiste Humbert, archéologue.
Modération par Stéphane Gobbo, critique cinéma au Temps

En 2013, une statue antique d’Apollon est trouvée au large de Gaza avant de disparaître dans d’étranges conditions. Bientôt, la rumeur s’emballe. Différents acteurs locaux et internationaux s’agitent, mus par un souci de préservation ou par une logique mercantile. Tourné à Gaza et à Jérusalem, ce film-enquête est une réflexion sur le temps et la fragilité des civilisations, mais aussi une méditation poétique et philosophique. Il nous immerge dans la réalité méconnue d’un territoire qui paie encore le prix du conflit israélo-palestinien, mais où la vie, insoumise, subsiste envers et contre tout. Apportant un peu de lumière et de beauté dans le ciel de Gaza, la statue pourrait redonner une part de dignité à tout un peuple, tout en réveillant par son histoire exaltante une fierté nationale trop souvent bafouée.


levoyagedebasho

Avant-première: Le Voyage de Bashô

Mardi 2 avril à 20h30

v.o. s-t fr.
Suisse, 2018 - durée: 1h30'
âge légal: 12 - âge suggéré: 14

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   12.-

mardi 2 / 20:30

 

De Richard Dindo

En présence de Richard Dindo
Richard Dindo revient sur des épisodes de la vie du poète Bashô (1644-1694). Considéré comme le grand maître japonais du haïku, il est adulé dans son pays et perçu comme un saint. Lors des dix dernières années de sa vie, Bashô a effectué des pèlerinages à travers le Japon, à pied ou à cheval, en visitant des pagodes et des temples, en méditant, en contemplant la nature et en écrivant des haïkus et ses Journaux de voyage. Avec ce film-poème, sans dialogues, où tout est réduit à l’essentiel, Dindo propose de repartir sur les traces de Bashô. La bande-son est constituée de la musique et de la voix off de Bernard Verley, lisant des extraits des Journaux de voyage et des haïkus du poète, et évoquant la poésie, la culture, le passé de personnes croisées sur le chemin, le temps qui s’enfuit et la mort qui guette.


linconnudeshandigor

L’Inconnu de Shandigor

Mardi 9 avril à 21h

En français avec s-t anglais
Suisse, 1967 - durée: 1h37'
âge légal: 14 - âge suggéré: 14

Prix plein:     15.-
Prix réduit*:   10.-

mardi 9 / 21:00

 

De Jean-Louis Roy
Avec Marie-France Boyer, Serge Gainsbourg,
Ben Carruthers, Daniel Emilfork


Extravagant et atypique film d’espionnage suisse jouant avec les codes de la bande dessinée, L’Inconnu de Shandigor de Jean-Louis Roy est projeté au Capitole le 9 avril à l’occasion du 75e congrès de la FIAF.

Copie restaurée numérique
Trois bandes rivales – des Soviétiques, des Américains et des chauves – s’intéressent de très près à l’Annulator, un engin capable de désamorcer les forces nucléaires mis au point par le savant Herbert von Krantz… Pour son premier long métrage, tourné à Genève et à Barcelone, Jean-Louis Roy invente une sorte de «James Bond revu par Dürrenmatt» où la science-fiction est transcendée par une écriture personnelle en avance sur son temps.


*Prix réduit: Étudiant, AVS/AI, chômage, CarteCulture